Communiqué de presse: Olivier Véran poignarde les hospitaliers

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur email
Partager sur print

Le 3 septembre dernier, le Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a sorti le décret n°2020-1106 indiquant selon quelles modalités peuvent avoir lieu les suppressions d’emplois dans la fonction publique hospitalière.

Ce décret permettra aux hôpitaux de supprimer des postes plus facilement sans avoir à reclasser les fonctionnaires concernés, ce qui aura comme conséquence l’accélération des fermetures de lits et des regroupements de services.

Alors que plus de la moitié des départements sont en zone rouge, que les services hospitaliers se préparent à subir la deuxième vague, il profite du moment pour écrire un nouveau couplet à l’oraison funèbre des hôpitaux sans rencontrer d’opposition.

En même temps, lors de son intervention télévisée censée nous donner des précisions quant à son plan “Covid19”, il appelait à un “choc de responsabilité” des Français, notamment dans le respect des gestes barrières, pour ne pas mettre en difficulté les services d’urgences et de réanimation.

C’est un fait que les soignants sont épuisés, c’est un fait que chacun doit respecter les gestes barrières, mais c’est également un fait que ce gouvernement a décidé “quoi qu’il en coûte” d’amputer l’Etat d’un outil indispensable à notre système de santé.

La Gauche Républicaine et socialiste demande le retrait de ce décret qui poignarde dans le dos l’hôpital. Elle encourage aussi toutes les mobilisations et actions pour faire reculer le gouvernement et retirer ce décret, pour donner enfin les moyens nécessaires à l’hôpital.

Nous avons besoin de vous !

Quelles que soient vos compétences, si vous touchez votre bille en droit, en bricolage, si vous aimez écrire, si vous êtes créatif… vous pouvez prendre part à des actions et ateliers près de chez vous ou encore nous envoyer vos vidéos, vos dessins pour des affiches etc.