Dérive antivax et caution pseudo scientifique

Dans une tribune publiée le 30 juillet sur son blog Mediapart et sur le site complotiste France soir, le sociologue Laurent Mucchielli remet en cause la sécurité des vaccins anti-covid. En entretenant délibérément la confusion entre le nombre des décès survenus après vaccination (scoop : chaque jour en France, des gens meurent) et les quelques cas avérés de décès causés par un vaccin (par exemple des cas de thrombose pour l’Astra-Zaneca), M. Mucchielli manipule les chiffres des données de pharmacovigilance pour alimenter les peurs et les fantasmes anti-vax. Dans un article paru dans « 20 minutes », Francesco Salvo, coordinateur de l’enquête de sécurité sur le vaccin Pfizer en France, explique pourquoi les décès rapportés dans les bases de pharmacovigilance ne sont pas nécessairement dus à la vaccination.
Depuis le début de la pandémie, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement a malheureusement mis à jour tous les travers du Macronisme : amateurisme, autoritarisme, communication souvent mensongère. Des multinationales pharmaceutiques profitent de la crise pour s’enrichir et viennent même d’obtenir l’augmentation des tarifs des vaccins. Le contrôle public des ces entreprises est trop faible et le besoin urgent de développer des dispositifs plus efficaces de pharmacovigilance est indéniable.
Tous ces points avérés ne sauraient pour autant justifier la diffusion d’informations biaisées sur la sécurité des vaccins. La dérive de M. Mucchielli est d’autant plus grave qu’il se drape de sa qualité de chercheur au CNRS pour donner davantage de crédit à ses arguments de marchands de doutes. Il participe ainsi à décrédibiliser la parole scientifique auprès du public. M. Muchielli est sociologue. Sa spécialité concerne les questions de sécurité. Il n’est ni biologiste, ni médecin ni pharmacien. Rappelons que dès lors qu’il s’aventure hors de son champ de recherche, un chercheur ou un universitaire n’a ni plus ni moins d’autorité et de crédibilité qu’un citoyen ordinaire.
Il est temps de travailler à surpasser la propagande des antivax ou tout ce qui y concoure : c’est une question de santé publique et de responsabilité collective.
https://www.20minutes.fr/sante/3093023-20210729-vaccination-non-bases-pharmacovigilance-permettent-connaitre-nombre-deces-dus-injection