Résultats des élections européennes – Communiqué

La Gauche Républicaine & Socialiste prend acte de la partition politique du vote français d’hier soir et de la sanction à gauche. Nous félicitons notre animateur national Emmanuel Maurel qui à l’issue d’une intense campagne avec Manon Aubry est réélu député européen. Son mandat sera celui d’un parlementaire de combat à gauche, en assumant les ruptures nécessaires avec le néolibéralisme européen.

POP 8 – PLUS QUE 2 JOURS POUR CONVAINCRE

C’est vendredi, c’est l’heure du POP ! Le point politique et populaire des candidats de la GRS sur la liste France insoumise aux élections européennes.

La semaine dernière, la militante Nathalie Moine lançait un appel à voter pour la liste conduite par Manon Aubry le 26 mai.

Aujourd’hui, c’est Emmanuel Maurel qui a enregistré un message à partager massivement avant dimanche : plus que deux jours pour convaincre les gens autour de vous à voter pour la liste France insoumise.

Mettre un bulletin France insoumise dans l’urne, c’est envoyer un message clair à Emmanuel Macron : nous refusons l’éternel duel LREM/RN qu’on nous impose. L’alternative à l’extrême droite fasciste et au libéralisme agressif qui détruit les droits sociaux et la planète, c’est nous ! En votant pour la liste France insoumise, vous enverrez un maximum de députés de combat au Parlement européen pour défendre le programme l’Avenir en commun et ses trois piliers : le protectionnisme solidaire, la planification écologiste et la redistribution des richesses.

Voici donc le POP#8. Bon visionnage !

FABRIQUÉ EN FRANCE #7 / ÉMISSION SPÉCIALE AVEC JEAN-LUC MÉLENCHON

Pour le septième épisode de la série #FabriquéenFrance, Emmanuel Maurel reçoit Jean-Luc Mélenchon.


À quelques jours des élections européennes du 26 mai 2019, les deux hommes échangent sur les talents et les savoir-faire français. Plusieurs sujets sont évoqués : le déclinisme de nos dirigeants, les conséquences du capitalisme, les privatsations, ou encore le protectionnisme solidaire…

La Gauche Républicaine et Socialiste sur le pont pour les européennes !

Les militants de la Gauche Républicaine et Socialiste étaient ce week-end des 18 et 19 mai sur le pont, mobilisés et déterminés à faire campagne pour donner le plus grand score possible à notre liste “la Voie de l’insoumission” avec Manon Aubry et Emmanuel Maurel le 26 mai prochain, à une semaine de l’échéance finale ! Notre objectif commun est de proposer une troisième voie alternative au duo Macron-Le Pen qui s’alimentent l’un et l’autre.

En Loire-Atlantique, en Maine et Loire, dans le Centre Val-de-Loire, dans le Var, en Bourgogne ou en Île-de-France et dans les Landes plusieurs actions de tractages et collages ont eu lieu afin de convaincre les citoyennes et citoyens de venir voter le 26 mai pour envoyer des députés de combat au Parlement Européen face aux libéraux et à l’extrême droite et pour réorienter l’Europe vers la coopération la solidarité et la planification écologique.

Campagne de terrain dans les Landes

Le samedi matin, Peyrehorade : manifestation contre Bayer-Monsanto, avec des associations « amis de la terre », ATTAC, « on veut des coquelicots » mais aussi des partis politiques. On retrouve quelques amis de la France Insoumise et de nombreux gilets jaune qui s’étaient eux aussi mobilisés. Décidément la GRS n’a pas peur de se mouiller contre les pesticides (il faut dire qu’il pleuvait des trombes d’eau). Marie-Noëlle Lienemann a pris la parole pour défendre un nouveau modèle agricole fondé sur l’agriculture biologique la consommation locale et la taxation des multinationales.

 L’après-midi, à Dax, le mauvais temps nous a obligé à organiser la réunion participative dans une salle au lieu de la place publique du quartier le Sablard. Des ateliers thématiques ont permis à bon nombre de participants de s’exprimer sur la santé, l’alimentation, les transports et l’éducation en lien avec les élections européennes. La rencontre s’est achevée par des interventions mobilisatrices à 8 jours du scrutin. Catherine Coutard, candidate, a insisté sur les services publics confrontés aux exigences européennes de réduction de la dépense publique, Jean-Louis Boutevin sur l’exception culturelle et les raisons du vote, Marie-Noëlle Lienemann sur l’apport de GRS, le rassemblement déjà opéré à travers la liste conduite par Manon Aubry et la perspective d’un nouveau front populaire.

Les camarades de la FI et des participants qui n’étaient pas encartés, ou même des camarades toujours au PS sans compter les militants de GRS nous ont chaleureusement accueillis et nous ont félicité et encouragé à poursuivre notre action.

Dernière ligne droite pour la campagne européenne dans le Cher

Samedi 18 mai nous étions présents sur le marché de Bourges pour participer à la « manif de droite » parodique le matin.

Avec cette « manif de droite » organisée par la France Insoumise nous misions sur l’humour pour convaincre : « glyphosate mon amour », « à mort les services publics », « les traités c’est le pied » et « délocalisations j’adore », détournements et masques parodiques étaient de mise pour faire comprendre à nos concitoyens la nécessité d’en finir avec le modèle économique et social absurde que l’Europe d’Emmanuel Macron et Angela Merkel nous impose.

L’après-midi nous avons défilé lors de la marche climat. Nous étions présents aux côtés de la France Insoumise mais aussi de nombreux gilets jaunes e‪t des citoyens de tous horizons, mobilisés et déterminés à agir pour répondre à l’urgence climatique. Quand la GRS se met en marche, c’est pour défendre l’intérêt général !

Enfin pour conclure un week-end bien chargé, dimanche 19 mai au matin nous étions présents sur le marché Saint Bonnet à Bourges à la rencontre des berruyers pour appeler à voter dimanche prochain pour la liste de rassemblement de Manon Aubry !

Dimanche 26 mai il n’y aura qu’un seul tour et il faut dire (Ma)non à Macron et à l’Europe ultra-libérale !

POP 7 – GILET ET SOCIALISTE, JE VOTE FRANCE INSOUMISE avec Nathalie Moine

C’est vendredi, c’est l’heure du POP ! Le point politique et populaire des candidats de la GRS sur la liste France insoumise aux élections européennes.

Après 6 épisodes qui ont abordé les questions de santé, de l’égalité, de la fédération populaire ou encore de la biodiversité… Cette semaine, c’est un POP un peu spécial que nous vous proposons, puisque c’est Nathalie Moine, militante socialiste et soutien des gilets jaunes, qui passe devant la caméra pour délivrer son message : le 26 mai, votez pour la liste France insoumise aux élections européennes !

Socialiste de cœur depuis toujours, la militante lutte pour une meilleure justice sociale, pour l’écologie et contre l’évasion fiscale. Pour elle, la liste conduite par Manon Aubry, qui a longtemps travaillé au sein de l’ONG Oxfam, représente la seule alternative à l’éternel duel LREM/RN. Contre le libéralisme agressif qui détruit les droits sociaux et la planète, et l’extrême droite nationaliste, nous avons la solution ! C’est la liste France insoumise !

Voici donc le POP#7.

 

 

Construction Européenne, pourquoi il nous faut tout changer !

En vue des élections européennes du 16 mai prochain, la Gauche Républicaine et Socialiste vous présente son livret :

“Construction européenne, pourquoi il nous faut tout changer ?”

 Voilà plus de 70 ans que la construction européenne se fait sans les peuples, quand ce n’est pas contre les peuples que celle-ci s’est faite.

C’est parce que nous croyons dans le projet européen que nous ouvrons un oeil lucide sur la réalité de sa construction et que nous voulons tout changer : l’Europe sociale, l’Europe écologique, l’Europe de la paix, toutes ces promesses resteront lettre morte tant que la construction européenne se fera dans le dos des peuples !

Retrouvez notre livret ci-dessous

POP 6 – GENERAL ELECTRIC, NON AUX LICENCIEMENTS avec Bastien Faudot

Après 5 épisodes qui ont tour à tour abordé les questions de santé, de la concurrence fiscale, de l’égalité, de la fédération populaire et de la biodiversité, le conseiller départemental de Belfort Bastien Faudot revient pour ce 6e POP, sur le plan de licenciement imminent chez General Electric, en pleine restructuration mondiale, soumise aux aléas du marché de l’énergie et aux exigences exorbitantes de ses actionnaires qui, voulant toujours plus de rendement, s’attaquent à l’outil industriel.

Le site de Belfort se trouve dans l’œil du cyclone de cette restructuration. Le plan de licenciement a été reporté deux fois : nous sommes en pleine campagne pour les élections européennes, et les Français savent qu’Emmanuel Macron est le responsable de l’absorption pure et simple de la branche énergie d’Alstom par General Electric, du temps où il était ministre de l’économie.
 
Un scandale emblématique de l’abandon de l’Etat français de son outil industriel encouragé par la Commission européenne, qui permet de rappeler un point essentiel : les traités européens empêchent les aides d’état. L’Etat ne peut monter au capital d’une entreprise pour la sauver. Les élections européennes sont l’occasion d’envoyer un message politique à Emmanuel Macron : nous avons fait le choix, à la GRS avec la France insoumise, d’obéir à la volonté populaire, même quand celle-ci implique de désobéir aux traités. Voici donc le POP#6.
 
Bon visionnage !