POP 8 – PLUS QUE 2 JOURS POUR CONVAINCRE

C’est vendredi, c’est l’heure du POP ! Le point politique et populaire des candidats de la GRS sur la liste France insoumise aux élections européennes.

La semaine dernière, la militante Nathalie Moine lançait un appel à voter pour la liste conduite par Manon Aubry le 26 mai.

Aujourd’hui, c’est Emmanuel Maurel qui a enregistré un message à partager massivement avant dimanche : plus que deux jours pour convaincre les gens autour de vous à voter pour la liste France insoumise.

Mettre un bulletin France insoumise dans l’urne, c’est envoyer un message clair à Emmanuel Macron : nous refusons l’éternel duel LREM/RN qu’on nous impose. L’alternative à l’extrême droite fasciste et au libéralisme agressif qui détruit les droits sociaux et la planète, c’est nous ! En votant pour la liste France insoumise, vous enverrez un maximum de députés de combat au Parlement européen pour défendre le programme l’Avenir en commun et ses trois piliers : le protectionnisme solidaire, la planification écologiste et la redistribution des richesses.

Voici donc le POP#8. Bon visionnage !

POP 7 – GILET ET SOCIALISTE, JE VOTE FRANCE INSOUMISE avec Nathalie Moine

C’est vendredi, c’est l’heure du POP ! Le point politique et populaire des candidats de la GRS sur la liste France insoumise aux élections européennes.

Après 6 épisodes qui ont abordé les questions de santé, de l’égalité, de la fédération populaire ou encore de la biodiversité… Cette semaine, c’est un POP un peu spécial que nous vous proposons, puisque c’est Nathalie Moine, militante socialiste et soutien des gilets jaunes, qui passe devant la caméra pour délivrer son message : le 26 mai, votez pour la liste France insoumise aux élections européennes !

Socialiste de cœur depuis toujours, la militante lutte pour une meilleure justice sociale, pour l’écologie et contre l’évasion fiscale. Pour elle, la liste conduite par Manon Aubry, qui a longtemps travaillé au sein de l’ONG Oxfam, représente la seule alternative à l’éternel duel LREM/RN. Contre le libéralisme agressif qui détruit les droits sociaux et la planète, et l’extrême droite nationaliste, nous avons la solution ! C’est la liste France insoumise !

Voici donc le POP#7.

 

 

POP 6 – GENERAL ELECTRIC, NON AUX LICENCIEMENTS avec Bastien Faudot

Après 5 épisodes qui ont tour à tour abordé les questions de santé, de la concurrence fiscale, de l’égalité, de la fédération populaire et de la biodiversité, le conseiller départemental de Belfort Bastien Faudot revient pour ce 6e POP, sur le plan de licenciement imminent chez General Electric, en pleine restructuration mondiale, soumise aux aléas du marché de l’énergie et aux exigences exorbitantes de ses actionnaires qui, voulant toujours plus de rendement, s’attaquent à l’outil industriel.

Le site de Belfort se trouve dans l’œil du cyclone de cette restructuration. Le plan de licenciement a été reporté deux fois : nous sommes en pleine campagne pour les élections européennes, et les Français savent qu’Emmanuel Macron est le responsable de l’absorption pure et simple de la branche énergie d’Alstom par General Electric, du temps où il était ministre de l’économie.
 
Un scandale emblématique de l’abandon de l’Etat français de son outil industriel encouragé par la Commission européenne, qui permet de rappeler un point essentiel : les traités européens empêchent les aides d’état. L’Etat ne peut monter au capital d’une entreprise pour la sauver. Les élections européennes sont l’occasion d’envoyer un message politique à Emmanuel Macron : nous avons fait le choix, à la GRS avec la France insoumise, d’obéir à la volonté populaire, même quand celle-ci implique de désobéir aux traités. Voici donc le POP#6.
 
Bon visionnage !

POP 5 – LUTTONS CONTRE L’EXTINCTION DES ESPECES avec Elisabeth Jutel

Après 4 épisodes qui ont tour à tour abordé les questions de santé, de la concurrence fiscale, de l’égalité et de la fédération populaire voulue par Jean-Luc Mélenchon, la conseillère régionale et candidate Elisabeth Jutel traite pour ce 5e POP, de la lutte pour la biodiversité.

Cette semaine à Paris s’est tenu un sommet de la biodiversité où experts et délégués de 132 pays se sont réunis pour alerter l’opinion et les politiques de l’urgence de lutter pour préserver le vivant, menacé de disparition.
Nous faisons face à la 6e vague d’extinction des espèces. C’est le vivant qui disparaît sous nos yeux, à cause d’une politique libérale agressive et prédatrice des ressources de la terre.
À la GRS, avec la France insoumise, nous sommes le parti du vivant : nous prônons des pratiques agricoles respectueuses de la biodiversité, et nous appelons les pouvoirs publics à soutenir davantage les paysans qui travaillent en agriculture biologique, qui rendent des services à la nature et donc à la collectivité.

Pour cela, il faut voter le 26 mai, pour que l’on soit nombreux au Parlement européen, à lutter contre cette politique économique austéritaire qui détruit la planète.

Voici donc le POP #5 ! Bon visionnage !

POP 4 – CONSTRUISONS LA FEDERATION POPULAIRE avec Jean-Luc Laurent

Nous sommes vendredi après-midi, c’est l’heure du POP ! Le point politique et populaire des candidats de la GRS sur la liste France insoumise aux élections européennes. Vous avez pu voir, la semaine dernière Marie-Noëlle Lienemann nous parler des inégalités engendrées par des politiques d’austérité en Europe. Aujourd’hui c’est au tour de Jean-Luc Laurent, coordinateur national de la GRS et Président du mouvement Républicain et Citoyen, de s’exprimer.

Il revient sur les déclarations d’Emmanuel Macron, lors de la conférence de presse d’hier soir : maintien de la suppression de l’ISF, pas d’augmentation du SMIC, pas de prise en compte du vote blanc, retraite par points, allongement de la durée du travail… le Président refuse d’écouter la voix du peuple.

Emmanuel Macron s’obstine à maintenir un cap et nous mène tout droit vers une République privatisée, inégalitaire et antisociale. A l’issue de cette conférence de presse, le pouvoir semble toujours plus vertical et solitaire.

Face à ces déclarations inquiétantes, Jean-Luc Laurent veut redonner un espoir au camp du peuple. Celui de la « fédération populaire » annoncée par Jean-Luc Mélenchon.

En résumé, une mauvaise et une bonne nouvelle. C’est le quatrième épisode de POP.

POP 3 – INÉGALITÉS ÇA SUFFIT ! avec Marie-Noëlle Lienemann

Lancé il y a deux semaines avec la médecin urgentiste Catherine Coutard sur les questions de santé, et suivi par le secrétaire national de la GRS Anthony Gratacos, qui lui est revenu sur la privatisation du groupe ADP… cette semaine, c’est au tour de Marie-Noëlle Lienemann !

Dans un face cam’ engagé de 5 minutes, la coordinatrice nationale de la GRS et sénatrice de Paris oppose deux visions de la société : celle d’Emmanuel Macron, qui vise à gâter les plus riches en espérant que le pays aille mieux, et la nôtre, qui prône la redistribution des richesses. L’occasion de rappeler les propositions de la GRS pour lutter contre les inégalités, enjeu central de notre projet républicain : augmenter le Smic, revaloriser le point d’indice du fonctionnaire et revaloriser les retraites.

Autant de mesures qui ne sont pas antiéconomiques, mais qui relèvent simplement d’un choix politique : contre l’austérité et la concurrence généralisée qui détruisent nos modèles sociaux et nos pays, nous choisissons de redistribuer les richesses pour plus de justice fiscale et sociale, et pour assumer la transition écologique. Et pour mener une telle politique, il est indispensable de sortir des traités européens. Ils nous empêchent de faire en sorte que l’Europe prenne une nouvelle direction : celle de l’égalité.

POP 2 – PRIVATISER C’EST VOLER avec Anthony Gratacos

Aujourd’hui c’est Anthony Gratacos, secrétaire général de la GRS qui fait le point sur l’actualité politique du pays. Il revient notamment sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris, mesure très conversée de la loi Pacte, placée sous la menace inédite d’un référendum d’initiative partagée.

L’occasion de rappeler les propositions de la GRS contre cette Europe de la concurrence fiscale et des lobbys qui privent les citoyens de services publics dignes :
La sortie des traités de libre-échange qui détruisent l’environnement et bafouent les droits sociaux
– La mise en place d’un protectionnisme solidaire au service de l’intérêt général et contre la mondialisation financière

POP 1 – SANTE, LE COMPTE N’Y EST PAS avec Catherine Coutard

Aujourd’hui c’est Catherine Coutard, médecin urgentiste, et candidate sur la liste de la France insoumise qui nous parle des enjeux de santé. Elle nous raconte une réalité bien plus dégradée que veulent nous le présenter nos gouvernants.

POP#1 / SANTÉ EN EUROPE : "LE COMPTE N'Y EST PAS" !

📺 POP : LE POINT POLITIQUE ET POPULAIRENous lançons aujourd'hui un nouveau format vidéo. Chaque semaine, nous reviendrons sur l'actualité politique et sur notre campagne européenne avec des membres de la GRS.Pour ce premier numéro, Catherine Coutard nous parle de la santé en Europe.➡️ Suivez notre campagne : https://g-r-s.fr/la-campagne-europeenne-de-la-grs/

Publiée par Gauche Républicaine & Socialiste sur Vendredi 5 avril 2019

Notre POP, le point politique et POPulaire, est un rendez-vous hebdomadaire animé par les candidats de la GRS sur la liste de la France insoumise aux élections européennes.

Chaque vendredi, jusqu’au 24 mai 2019, vous retrouverez sur les réseaux sociaux et dans votre boîte mail, un numéro de POP pour parler de l’actualité de la campagne, de nos arguments et propositions. L’objectif de cette émission hebdomadaire est de faire vivre notre sensibilité autour des axes fondateurs : la République, l’écologie populaire et la justice sociale.