Attaque turque en Syrie : une décision criminelle

La décision du Président turc Erdogan, prise après un nouvel et désastreux revirement de Donald Trump, d’attaquer (avec le soutien de milices islamistes) les positions kurdes du Nord-Est de la Syrie est criminelle. 

Alors que les combattants kurdes, regroupés au sein des Forces Démocratiques Syriennes, ont participé de manière décisive à la lutte contre Daesh, cette attaque déstabilise une région encore extrêmement fragile.

Les conséquences seront lourdes : meurtres et déplacements de populations civiles, évasions de combattants djihadistes. 

La Gauche Républicaine et Socialiste condamne cette opération. Elle apporte son soutien au peuple kurde et souhaite que la France pèse de tout son poids, au sein du Conseil de Sécurité (saisi à son initiative) pour obtenir au plus vite l’arrêt de cette offensive.
 
La mise en place d’un cessez-le-feu est indispensable. Pour ce faire, l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne est à cette heure la meilleure solution afin de protéger les populations civiles.