La GRS appelle à manifester le 13 avril pour la défense des libertés publiques et du droit de manifester

Communiqué de la Gauche Républicaine et Socialiste

Nous vivons un recul inquiétant des libertés publiques depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Le ton a été donné dès l’inscription dans le droit commun des mesures exceptionnelles que permettait l’Etat d’urgence et même amplifié avec le recours lors des manifestations des Gilets Jaunes aux techniques d’encerclement et aux tirs massifs de LBD 40 (« flashball ») dont la dangerosité avérée au vu du nombre de blessés et éborgnés, nécessiterait qu’un débat sur leur interdiction soit ouvert. Le point d’orgue de cette politique liberticide a été atteint avec la loi « anti-casseurs » dont le Conseil Constitutionnel a d’ailleurs censuré la disposition la plus contestée, le mensonge présidentiel concernant la manifestante de Nice grièvement blessée lors d’une charge de CRS.

Face à ce qui relève d’une volonté manifeste de la part du Gouvernement de restreindre le droit de manifester et de museler, dont le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU s’est ému, par la force et la menace, la légitime expression d’une opposition à la politique décidée par Emmanuel Macron, nous considérons que c’est la démocratie elle-même qui est mise en péril !

La Gauche Républicaine et Socialiste, signataire de l’appel unitaire pour la défense des libertés publiques appelle à donc à se joindre à la manifestation organisée à l’initiative des organisations politiques, syndicales et associatives, ce samedi 13 avril à 14h place de la République 

La GRS et la FI font réunion commune et participative à Bouffémont !

Le mercredi 10 avril denier les citoyens, sympathisants et militants du département ont pu écouter et échanger avec Emmanuel Maurel, Sergio Coronado et Caroline Fiat autour des élections européennes. L’échéance du 26 mai se rapproche et la campagne entre dans le dur des programmes et de la confrontation des projets. La réunion fut co-animée par Jean-François Pin de la FI, Adélaïde Piazzi et Sébastien Lombard pour la Gauche Républicaine et Socialiste.

La soirée a commencé par un mot d’accueil chaleureux et républicain du Maire Claude Robert de son premier adjoint Michel Lacoux. Ensuite les thèmes abordés furent l’écologie, la souveraineté populaire et les services publics de santé. Le format participatif a permis au près de 70 participants de se faire une idée plus précise de l’importance d’envoyer le mois prochain des eurodéputés de combats. Emmanuel Maurel a rappelé que nous sommes les héritiers du NON de mai 2005 et que nous voulons rétablir les exigences démocratiques du peuple français bafouées après l’adoption du traite de Lisbonne.

Notre animateur national et eurodéputé a également rappelé l’importance de la lutte contre l’évasion fiscale et de la rupture avec les traités de libre échange pour restaurer une souveraineté des peuples dès maintenant. L’occasion de rappeler aussi  que l'”on peut avoir dans notre entourage des gens tentés par le vote Le Pen mais ce qu’il faut savoir c’est que les alliés de Madame Le Pen c’est les néo nazis allemands, les néo fascistes italiens, les nationalistes autrichiens, les gens d’Hongrie qui sont encore plus à droite qu’Orban parce qu’ils trouvent qu’Orban est modéré” Sergio Coronado a expliqué notre lutte déterminée à l’échelle européenne et internationale contre le dérèglement climatique et Caroline Fiat d’insister sur notre action implacable contre les lobbys pour protéger la santé publique à l’échelle européenne.

La réunion s’est terminée par un pot convivial avec une force plus grande encore pour mener campagne ces prochaines semaines sur le terrain et dire stop à l’Europe de Macron.

POP 2 – PRIVATISER C’EST VOLER avec Anthony Gratacos

Aujourd’hui c’est Anthony Gratacos, secrétaire général de la GRS qui fait le point sur l’actualité politique du pays. Il revient notamment sur la privatisation du groupe Aéroports de Paris, mesure très conversée de la loi Pacte, placée sous la menace inédite d’un référendum d’initiative partagée.

L’occasion de rappeler les propositions de la GRS contre cette Europe de la concurrence fiscale et des lobbys qui privent les citoyens de services publics dignes :
La sortie des traités de libre-échange qui détruisent l’environnement et bafouent les droits sociaux
– La mise en place d’un protectionnisme solidaire au service de l’intérêt général et contre la mondialisation financière

POP 1 – SANTE, LE COMPTE N’Y EST PAS avec Catherine Coutard

Aujourd’hui c’est Catherine Coutard, médecin urgentiste, et candidate sur la liste de la France insoumise qui nous parle des enjeux de santé. Elle nous raconte une réalité bien plus dégradée que veulent nous le présenter nos gouvernants.

POP#1 / SANTÉ EN EUROPE : "LE COMPTE N'Y EST PAS" !

📺 POP : LE POINT POLITIQUE ET POPULAIRENous lançons aujourd'hui un nouveau format vidéo. Chaque semaine, nous reviendrons sur l'actualité politique et sur notre campagne européenne avec des membres de la GRS.Pour ce premier numéro, Catherine Coutard nous parle de la santé en Europe.➡️ Suivez notre campagne : https://g-r-s.fr/la-campagne-europeenne-de-la-grs/

Publiée par Gauche Républicaine & Socialiste sur Vendredi 5 avril 2019

Notre POP, le point politique et POPulaire, est un rendez-vous hebdomadaire animé par les candidats de la GRS sur la liste de la France insoumise aux élections européennes.

Chaque vendredi, jusqu’au 24 mai 2019, vous retrouverez sur les réseaux sociaux et dans votre boîte mail, un numéro de POP pour parler de l’actualité de la campagne, de nos arguments et propositions. L’objectif de cette émission hebdomadaire est de faire vivre notre sensibilité autour des axes fondateurs : la République, l’écologie populaire et la justice sociale.